Loading

Top 10 sponsors Sport Auto (le grand n'importe quoi)

Les sponsors dans le sport automobile sont omniprésents. Certains modèles sont éternellement associés dans nos esprits à des marques d’alcool, de cigarettes, etc… Aujourd’hui les marques sponsors participent activement au design des voitures. Et même plus fort : prenez la Red Bull en Formule 1, la marque est devenue écurie car elle a sa propre équipe F1. Imaginez bien qu’en plusieurs décennies de sport auto on a croisé quelques sponsors étranges. par Benzin

On s'est toujorus demandé la logique (humaine, pas marketing) d'associer le sport aux marques marques de tabac ou d’alcool. Mais on a fini par s'y habituer et on est même nostalgique de cette époque insousciente.  Les sponsors d’alcool et de tabac étant interdits : la santé publique est désormais saine et sauve. Enfin presque : aujourd'hui les marques de tabac sont floutées sur les autos (adieu livrées Marlboro et Lucky Strike) et les marques d’alcool ont été remplacées par : des marques d’alcool mais... 0%. Révolutionnaire. 

Heureusement il y a eu des sponsors plus funs : 

ABBA – ATS, Formule 1 (1981)

Du jaune, un beau son, du succès ? Et oui le groupe mondialement connu ABBA s'est payé une sponso. Par contre ça n'a pas porté chance : la Formule 1 ATS qui a participé au championnat de 1981 a seulement obtenu 1 point inscrit et tout le monde aura oublié cette belle livrée décorée avec le nom du groupe de musique suédois. L’ATS ne finira que 18ème au classement, dommage pour la ABBA.

Haribo – Mercedes SLS AMG, 24H Nürburgring (2015)

Comme ce n’est pas bon ni de fumer, ni de boire, alors autant manger des bonbons. Sympa le petit nounours, c’est mignon : et c'est très drole d'arriver à fond dans le rétroviseur de vos concurrents avec un nounours qui fait "COUCOU !"  Malheureusement, cette Mercedes aura majoritairement fait coucou au bas du classement cette année là. 

Pink Pig – Porsche 917/20, 24H du Mans (1971)

Un Cochon de course. 1971 : L’année où l’actuel patron de l’équipe F1 Red Bull gagnait les 24h du Mans est aussi l’année où l’on pouvait voir le premier cochon à avoir participé à une course automobile. Hélas, cette course réputée extrêmement difficile n'était pas faite pour cet animal et s'est soldée par un abandon. Au moins les marques de découpes étaient déjà prêtes pour pouvoir le manger en fin de course.

« Pas de sponsor » - Hesketh, Formule 1 (1974)

Qu'est ce qui est plus cool qu'un sponsor ? Pas de Sponsor. Vous êtes Lord, vous possédez des thunes, vous êtes à l’aise financièrement et vous vous ennuyez ? Vous achetez alors votre équipe de Formule 1 en lui donnant votre nom, avec un seul pilote, parce que sinon c’est moins pratique, comme ça les gens voient que vous avez des trucs. Et puis pourquoi s’embêter à prendre un sponsor… C’est un peu l’histoire du Lord Hesketh avec cette Formule 1 blanche non-sponsorisée. Par contre ça a bien foiré : le Lord s'est retrouvé ruiné. Et oui, c'est cher la F1. 

Penthouse – Hesketh 308E, Formule 1 (1977)

Le Lord du "Pas de sponsor" étant fauché a compris que les sponsors étaient nécéssaires en F1. Il s'est finalement offert un sponsor un peu plus trash après les début de James Hunt. Quoi de mieux que s'offrir le magazine "holé holé" Penthouse pour coller à l'image sulfureuse des soirées du Lord Hesketh.

Viagra – Ford, Nascar (2005)

Est-ce qu'on a vraiment besoin d'expliquer ? Une pub de Viagra sur une voiture de Nascar, ça donne un beau cliché. Et c'est finalement un peu logique puisque beaucoup pilotes de Nascar ont souvent la cinquantaine et sont potentiellement sousmis a des problèmes de... Enfin vous avez compris.

Dogecoin – Chevrolet Camaro, Nascar (2021)

Le chien Shiba "Doge" est sans doute le roi des memes internet . Qu'il soit musclé, en colère, ou ici représentant de la cryptomonaie ironique "Dogecoin" il fait toujours une apparition remarquée. D'autant qu'on a pas l'habitude de voir des phénomènes internet sortir vers le monde réel. So race, much car, such fast wow.

Durex – Surtees TS19, Formule 1 (1976)

S’il y a des sponsors pour les compagnies pétrolières, le tabac ou encore les spiritueux, alors pourquoi ne pas faire profiter les marques autour du sexe, mais pour la bonne cause : la protection contre les MST ! Ça paraît logique ? Et bien malheureusement, ce n’est pas de l’avis de tout le monde : la BBC n'a pas trouvé que c'était une bonne idée et a privé grand prix des familles devant leur poste de TV de peur de les choquer. Par contre fumer des Marlboro en famille ou des John Player Special c'est ok.

Trump 2020 – Chevrolet Camaro, Nascar (2020)

Bon même si on voulait faire plus américain on aurait pas réussi.  On peut ici affirmer que ce ne sont pas seulement des clichés. On peut aussi dire que Trump a tout tenté pour être réélu, jusqu’à faire sa pub dans une compétition qui lui correspond bien… Mais bon, l'histoire retiendra que ça n'a pas marché. "America first" hein.

Shell – Nissan E.Dams, Formule E (2018)

Quand Nissan décide de débarquer dans le championnat de Formule E, ils ne le font pas à moitié : avec une deuxième place au classement pilote dès leur première année, c’est pas mal. Mais là où ils sont le plus performant c’est avec le sponsor. En effet, ils arrivent dans un championnat dit 100% vert avec comme sponsor, un lobbyiste dépensant environ 50 millions d’euro par an pour bloquer les règlementations contre le réchauffement climatique : Shell, deuxième compagnie pétrolière mondiale. Voici sans doute le numéro 1 des sponsors étranges. 

Conclusion :

Il y a vraiment eu de tout avec de belles incohérences sociétales ou des sponsors assez drôles voire mignons. N'hésitez pas à nous donner d'autres sponsors étranges si vous en avez en tête.

Si vous avez une voiture à vendre avec des sponsors dessus (ou pas), vendez là sur Benzin.fr : cliquez ici.

Comment

Il manque la 207 S2000 de Fabre aux couleurs de Marc Dorcel

j'aime

Annonces