Chargement

[NETFLIX] Drive to Survive : Bof en fait

Depuis environ 1 an il a été annoncé que Netflix avait un accès privilégié à la F1 et en ferait un documentaire. Quand on voit la qualité des autres documentaires Netflix, on pouvait s’attendre à beaucoup. J'avais hâte, puis ce fut le drame. par Adrien Fernandez

 

L’intrigue se porte sur la saison 2018, et comme Mercedes et Ferrari ont refusé de participer (ils ont indiqué qu’il n’avaient pas que ça à foutre), et bien on se focalise principalement sur la lutte pour la 4ème place.

 

 

 

Et le problème est là. Bien que cette lutte puisse être passionnante pour le fan de F1 qui réalise l’enjeu de cette place et la bataille qui a fait rage entre Haas, Renault et McLaren, pour un novice ce n'est pas du tout intéressant. C'est pourtant ces derniers que Netflix visait avec cette série qui fait la part belle à l'exposition des bases de la F1, le seul pré-requis étant de savoir qu’une F1 est une voiture qui a 4 roues et un volant. Au final, on se retrouve avec une narration trop romancée et beaucoup de choses deviennent vite inutiles et surfaites.

 

 

 

 

On nous montre par exemple la rivalité Renault vs Red Bull et des extraits d’échanges tendus entre Christian Horner et Cyril Abiteboul. C’est super de voir ça en coulisses, mais ce sont des interviews réalisées en janvier/février 2019, donc clairement on voit que c’est joué. J’ai plus cru au clash entre Cynthia et Mélanie dans les Anges saison 7 qu’à ce que m’a montré Netflix (je ne regarde pas les Anges, si il y a une Cynthia et une Mélanie qui se sont fait des crasses ce n’est qu’une énorme coïncidence).

 

 

 

 

De plus, Netflix nous montre ce clash et nous fait le parallèle entre Red Bull qui va peut-être lâcher le moteur Renault et Riccardo qui va peut-être quitter Red Bull. Deux intrigues importantes pour la relation entre les deux équipes mais dont on connaît le dénouement depuis août 2018, et quand bien même on commence un peu à s’intéresser à la F1 il suffit de voir le roster pour comprendre que Riccardo est passé chez Renault et que Red Bull est motorisé par Honda.

 

Autre exemple, on nous présente McLaren comme l’ancien géant maintenant en reconstruction. Sauf que ça fait depuis 2015 qu’on sait que McLaren est en reconstruction et je ne peux plus croire Zak Brown qui dit que cette année ça sera mieux. On nous fait de plus croire que Fernando Alonso va rester mais encore une fois si je regarde ce documentaire une semaine avant le début de la saison alors je suis clairement au courant du roster de la saison 2019. 

 

Par ces exemples je veux montrer que ce documentaire est une bonne idée au mauvais endroit. La F1 est remplie d’action, de politique, de punchlines et d’histoires. Mais la F1 est un sport mécanique où tout va vite et donc raconter son histoire avec 4 mois de retard c’est comme manger une raclette le 15 août, c’est bon, mais en Hiver c’est meilleur. 

 

 

 

 

 

 

Alors oui la critique peut sembler dure, mais heureusement il y a un truc de bien, même très bien dans cette série: Haas. Je sais pas si il y a eu une entente américaine ou quoi mais Netflix a eu un accès du niveau de la NSA auprès de la seule écurie américaine du plateau. J’ai découvert Gunther Steiner sous un autre visage. L’extrait dans lequel il appelle le patron de l’écurie (Gene Haas) pour lui expliquer pourquoi ils ont foiré une course à cause d’une erreur idiote est magnifique. Steiner dit qu’en F1 les hauts sont très hauts et les bas sont très bas. Et c’est très bien rendu dans les passages chez Haas. Que ce soit les pilotes ou les mécanos on a une image d’une équipe entièrement dédiée à la compétition. Et ça c’est beau à voir.

 

 

 

 

 

 

Au final je pense que Netflix devrait faire une série mais en sortant des épisodes en parallèle des Grand-Prix pour ne pas se laisser trop distancer par l’actualité. Pour ma part je continuerai d’assouvir ma passion pour ce sport avec les extraordinaires documentaires Canal.

 

 

Écrivez vous aussi vos articles sur Benzin, cliquez-ici pour commencer ou ici pour savoir comment ça marche. 

Commentaires

Suite au GP de Barhein, dans la saison 2, on aura déjà le droit a un focus sur la mauvaise série pour R. Grosjean ... affaire a suivre.

j'aime

Je ne regardais plus la F1 depuis quelques années et cette série m’a permis de me remettre a niveau. Même l’envie de regarder le premier GP de la saison 2019 c’est dire. N’etant au courant de rien des potins du paddock, j’ai trouvé cela très intéressant, c’est un côté que l’on ne montre pas assez dans les émissions diffusées sur les chaînes sportives. Le fait de ne pas faire 1 épisode = 1Gp est pour moi un plus. En effet, je ne sais pas si je vais regarder la S02 après avoir regardé l’ensemble de la saison 2019. Il y a eu également une série documentaire sur McLaren sur Amazon Prime Video uniquement centré sur cette écurie. Je trouve la série de Netflix plus globale. Rendez-vous au prochain GP.

j'aime

Si ça permet une remise à niveau, je vais peut être me lancer !

J'aime

Annonces